Du 15/10/2021 au 15/11/2021
Recherche

Chers destinataires,

L'asturien y est ; le kazakh également ; le suisse allemand ne saurait y manquer - pas plus que 48 autres langues, mais pas encore le persan ni le dothraki : l'affaire hollandaise, ou affaire Amanda Gorman, possède maintenant sa chanson : un blues fort avenant, sous titré en 51 langues. Oui, il y avait longtemps que nous n'en avions pas parlé.

Qu'en disent ses auteurs et promoteurs ?

"Nous sommes un groupe de professeurs de traduction de plusieurs universités espagnoles (Universitat Autònoma de Barcelona, Universidad de Salamanca) et d’anciens traducteurs de la Commission européenne.
 
"Nous avons lancé un projet revendicatif pour contester la décision de l’éditeur d’Amanda Gorman de restreindre le profil de ses traducteurs selon des critères idéologiques. Le traducteur catalan Víctor Obiols, dont l’expertise et le profil ont été refusés, qui est aussi musicien, a composé et dédié un blues à Amanda Gorman et nous l’avons traduit et sous-titré en plus ou moins 50 langues. Le résultat en est un petit livret avec les paroles et une vídeo sur Viméo."
 
Vous pourrez trouver l'ensemble ici : http://www.traduccionliteraria.org/amanda.html
 
Et je précise qu'il faut cliquer sur CC pour voir apparaître les sous-titres dans les différentes langues d'arrivée. Concernant le livret, le français se trouve aux pages 10 (explication) et 40-41 : traduction.
 
Salutations isthmiques et rythmiques,

Nicolas Froeliger