Séminaire du CET

Publication : Errances, discordances, divergences ? Approches interdisciplinaires de l'erreur en traduction

Un héritage romain, sans doute : les ides de Mars étant passées, nous arrivons dans cette période où les publications universitaires en viennent à être datées de l'année en cours. Cela me donne l'occasion d'annoncer, paru en 2019, donc, le très beau Errances, discordances, divergences ? Approches interdisciplinaires de l'erreur culturelle en traduction, dirigé par Marc Lacheny, Nadine Rentel et Stephanie Schwerter, chez Peter Lang.

On peut en avoir un début d'idée à l'adresse suivante : https://www.peterlang.com/view/9783631778333/xhtml/fm_toc.xhtml, mais qu'il soit d'ores et déjà dit que l'ensemble comporte 19 articles de haute tenue, qui n'excluent ni la musique ni la politique ni les nouveaux métiers de la traduction - plus deux préfaces que la (fausse) modestie m'empêche d'évoquer avant.

Bref, un livre à lire : cela pourrait être une tautologie, mais l'est-ce toujours ?

Felix culpa à toutes et tous, donc,

Nicolas Froeliger

Traduction neuronale, le 18 mars à l'Université Paris Diderot

Tout le monde en parle, beaucoup y réfléchissent (oui, dans cet ordre là), certains l'expérimentent : il s'agit bien sûr de la traduction automatique par réseaux de neurones. Ou, de plus en plus, de la "traduction neuronale". Après la journée d'études du 15 mars (cf. message récent), l'Université Paris Diderot aura ainsi le plaisir d'accueillir, le lundi 18 mars à 17h30 (Halle aux farines, salle 227C), un séminaire au cours duquel Michel Rochard (chef du service de la traduction française à l'OCDE) et Caroline Champsaur (grande manitoue [féminisation des noms de métiers...) du numérique à l'OCDE) présenteront les résultats du projet pilote mené en 2018 dans cette organisation au titre de la Stratégie de l'OCDE pour le numérique. Le tout sera suivi d'une discussion qui s'annonce riche (fin prévue à 19h30). Et aura lieu dans le cadre du séminaire du Centre d'études de la traduction.

L'entrée est libre, venez nombreux, munis de vos neurones et de vos synapses.

D'ici là, bon week-end à toutes et tous,

Nicolas Froeliger